CITIZEN FOUR: Whistleblowing and Documentary Filmmaking—Not for the Faint-Hearted

Ceci est un film sur les risques pris par les initiés pour révéler les secrets de la NSA (sécurité nationale Américaine) et la menace pour les journalistes de presse écrite et documentaristes qui publient ces secrets.
C’est le journalisme sur le journalisme et le documentaire sur les documents Secret et les dangereuses relations qu’ils impliquent.
C’est un film qui met le public dans la peau d’un initié. Le film de Madame Poitras vise directement le documentaire d’impulsion que l’écrivain Louis Ménard décrit dans le New Yorker en 2004: “pour vous montrer ce qui a été pas prévu que vous verriez un jour.” CITIZEN FOUR est le film sur Edward Snowden, un agent secret sentinelle qui a préféré trahir un pouvoir corrompu, pour protéger des valeurs humaines.

EatDrinkFilms.com

by Judith Ehrlich

Whistleblowing is not for the faint-hearted, and Laura Poitras’s new film on Edward Snowden, Citizen Four , reminds us that neither is documentary filmmaking.

View original post 1,278 more words

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s